salarie expatrie a l etranger
0 votes  |  0/5

Salarié expatrié à l'étranger

Un salarié travaillant dans une entreprise privée française peut être expatrié à l’étranger pour le compte de son employeur.
Il peut être embauché spécifiquement pour travailler à l’étranger ou envoyé à l’étranger pour une durée indéterminée.
 
Contrat de travail d’un salarié expatrié
Un salarié français ou d’un pays de l’union européenne doit partir avec un contrat de travail écrit, contenant les informations obligatoires suivantes :
- l’identité des parties,
- le ou les lieux du travail,
- les informations concernant la fonction, titre, catégorie d’emploi,
- la date de début du contrat et la durée prévisible en cas de contrat de travail temporaire,
- la durée normale de travail,
- la durée des congés payés,
- le préavis en cas de rupture du contrat
- les éléments de salaire,
- si besoin, la convention collective ou à l'accord collectif applicable et les conditions de rapatriement du salarié.
 
Protection sociale du salarié expatrié
Il peut relever du droit du travail français ou du droit du travail local.
Si son contrat de travail est national, il est soumis au droit de travail et à la protection sociale en vigueur en France. Il doit adhérer à la Caisse des Français de l’étranger (CFE), pour bénéficier du régime de l’assurance maladie française.
Si son contrat de travail est local, il est soumis à la protection sociale du pays, mais il peut adhérer, en complément, à la CFE pour conserver les mêmes droits qu’en France.
 
Publié en octobre 2017
 

Retour au glossaire Obtenir un devis
avance | contrat de travail | heures complementaires | salaire net | cout externalisation paie